Introduction des aliments solides dans les repas de bébé

Introduire des aliments solides est une étape très amusante mais aussi très inquiétante. Une des choses les plus importantes à garder à l'esprit est que votre bébé a de nombreuses années d'expérience alimentaire devant lui, il n'est donc pas nécessaire de précipiter les choses !

Rappelez-vous que vous prenez les premières mesures pour aider votre enfant à adopter des habitudes alimentaires saines qui dureront toute sa vie.

À travers des conseils et des informations utiles, nous allons vous aider à y voir plus clair sur l’introduction des aliments solides dans les repas de votre bébé.

Recommandations actuelles pour l'introduction d'aliments solides :

Les recommandations actuelles indiquent que le lait maternel ou les préparations pour nourrissons devraient constituer la principale source d'alimentation de bébé jusqu'à l'âge d'au moins six mois.

Alors que de nombreux pédiatres recommandent de commencer des aliments solides entre 4 et 6 mois, l'introduction précoce d'aliments solides peut présenter certains facteurs de risque.

Par exemple, d’aliments solides avant l'âge de 6 mois n'augmente généralement pas l'apport calorique total ni le taux de croissance et ne remplace que les aliments dépourvus des nutriments nécessaires et des composants protecteurs du lait maternelle (et des préparations).

Votre bébé est-il prêt pour les aliments solides ?

Comment savoir si votre bébé est prêt à manger des aliments solides ? Il y a beaucoup de signes à rechercher qui indiqueront que votre petit peut être prêt à commencer le voyage vers les aliments solides. Votre bébé a peut-être 3 mois ou 4 mois lorsque vous commencez à ressentir qu'il a peut-être besoin de «quelque chose de plus» que le lait maternel.

Peut-être qu'il commence à se réveiller plus souvent la nuit ou à manger plus souvent que d'habitude et vous vous demandez si l'introduction d'aliments solides peut être ce dont il a besoin.

Veuillez garder à l'esprit qu'une poussée de croissance se produira entre 3 et 4 mois. Votre bébé peut commencer à se réveiller plus souvent le soir pour se nourrir et / ou à manger sans interruption comme il le faisait autrefois.

Introduire des aliments solides :

Lorsque vous constatez que votre bébé est prêt à manger des aliments solides, pensez à l'avocat, à la patate douce, à la banane ou à la poire !

Vous devez donner à votre bébé un nouvel aliment à la fois et attendre un minimum de 2 à 3 jours avant de commencer un autre. Beaucoup de parents suivent la « règle des 4 jours d'attente » et choisissent d'attendre 4 jours entre l'introduction de nouveaux aliments. Après chaque nouvel aliment, surveillez toute réaction allergique telle que la diarrhée, les éruptions cutanées ou les vomissements. Si l'un d'entre eux survient, arrêtez de donner le nouvel aliment et consultez le médecin de votre enfant.

Dans les quelques mois suivant le début des aliments solides, vous devriez offrir à votre bébé une variété d'aliments chaque jour pouvant inclure :

  • Lait maternel et / ou maternisé
  • Viandes
  • Céréale
  • Des légumes
  • Fruits
  • Oeufs et poisson

Tous ces aliments peuvent être cuisinés. On n’y pense pas toujours mais les bébés aussi ont droit à de bons petits plats. Vous pouvez donc optez pour un livre de recettes spécial bébé qui vous aidera à varier les plats et à offrir à bébé des repas bons pour sa santé.

N’oublions pas que le fait maison reste le meilleur moyen de nourrir bébé d’une façon saine. Vous évitez ainsi tous les additifs et si vous choisissez des produits bio, vous protégez sa santé.

L’introduction des aliments allergènes :

Les changements apportés à la façon d’introduire des aliments allergènes chez votre bébé se produisent lentement. De nombreux pédiatres recommandent de ne pas donner d'œufs et de poisson la première année de vie en raison des possibles réactions allergiques, mais rien ne prouve que l'introduction de ces aliments riches en nutriments après 4 à 6 mois détermine si votre bébé leur est allergique.

Rappelez-vous, l'Organisation mondiale de la Santé recommande que les bébés reçoivent que du lait maternel et / ou maternisé durant les 6 premiers mois. L’OMS avance que l'alimentation complémentaire devrait être ponctuelle, ce qui signifie que tous les nourrissons devraient commencer à recevoir des aliments en plus du lait maternel à partir de 6 mois. Cela devrait être suffisant, cela induit que la valeur nutritionnelle des aliments de complément devrait être au moins égale à celle du lait maternel.

Les aliments doivent être préparés et administrés de manière sûre, ce qui signifie que des mesures sont prises pour minimiser le risque de contamination par des agents pathogènes. Et ils devraient être administrés de manière appropriée, ce qui signifie que les aliments ont une texture appropriée et sont donnés en quantité suffisante.

En outre, l’OMS recommande que les nourrissons commencent à recevoir des aliments complémentaires à 6 mois en plus du lait maternel, initialement 2 à 3 fois par jour entre 6 et 8 mois, puis 3 à 4 fois par jour entre 9 et 11 mois et avec des collations nutritives supplémentaires offertes 1 à 2 fois par jour, au besoin entre 12 mois et 24 mois.

N'oubliez pas de toujours consulter votre pédiatre concernant l'introduction d'aliments solides dans les repas de votre bébé et de discuter spécifiquement de tout aliment susceptible de présenter des risques d'allergie pour votre bébé.


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré